Les fortifications celtes du "Hunnenring" (enceinte des Huns) d'Otzenhausen


Introduction

Le nom populaire de "Hunnenring" (enceinte des Huns) désigne l'une des plus importantes fortifications du monde celte.
L'ancienne désignation "Hunnenring" laisse penser que des Huns s'y sont installés. Mais c'est faux.
Les fortifications sont situées aux frontières du Hunsrück, sur le mont "Dollberg", culminant à 695 m, près d'Otzenhausen.
Les fonctions de ces fortifications sont toujours un mystère : il pouvait s'agir d'un château servant uniquement de refuge, d'un oppidum (ville fortifiée) ou encore d'un centre de pouvoir, comme par exemple le siège d'un noble. D'un point de vue topographique, le "Hunnenring" est situé à la frontière sud du territoire de la tribu celte des Trévires.
La fortification, construite dès le Ve ou IVe siècle avant J.-C. (fin de la civilisation de Hallstatt, correspondant au premier âge du fer) pour la protection contre les Germains, connaît son heure de gloire au IIe et Ier siècle avant J.-C. (époque de la civilisation de La Tène). Elle est abandonnée au premier siècle avant J.-C. pour des raisons encore inconnues.


De forme triangulaire, la fortification est composée d'un château principal et d'un mur d'enceinte. Elle s'étend sur 460 mètres d'est en ouest et sur 647 mètres du nord au sud. Sa superficie totale est de 18,5 hectares, ce qui fait du "Hunnenring" l'une des plus grandes fortifications celtes. Les remparts de pierres ont une longueur approximative de 2 500 m et sont composés d'environ 240 000 m³ de pierres, ce qui correspond à la contenance de 9 000 wagons de chemin de fer. Aujourd'hui encore, les dimensions de la fortification impressionnent les visiteurs...
Dix stations commentées vous mènent par un chemin de ronde à tous les points importants du site. Le parcours est d'environ 4 km, avec parfois des dénivelés assez raides. Les chaussures de marche sont conseillées.