La porte

L'étude de la porte et des murs attenants a été entreprise lors de fouilles ayant eu lieu dans les années 1936-1939.


La porte, constituée de deux battants, avait une largeur de 6 m. Séparée par des montants médians en deux passages de 2,5 m chacun, elle disposait ainsi d'une entrée et d'une sortie distinctes. Les montants en bois étaient maintenus dans leurs emplacements par des pierres. Du gravier recouvrait le sol pour permettre un passage par temps de pluie.



L'entrée était surplombée d'un chemin de ronde en bois. Ce chemin un peu en retrait et les murs en saillie permettaient de combattre les attaquants de trois côtés à la fois.
En regardant vers la droite, on reconnaît le mur d'enceinte avancé. Il entoure toute la zone sud de la fortification. On s'interroge toujours sur son rôle précis. Il est possible qu'il servait d'enclos pour le bétail ou qu'il soit le dernier témoin d'une tranche de travaux antérieure et plus importante.