Historique de la protection du monument


La première allusion au site est datée de 1589 et tirée du Grimburger Salbuch. La première représentation en image des remparts circulaires a été imprimée en 1836, dans la rubrique culturelle de la Gazette de Metz.

En 1836, le comte Villers von Burgesch fait parvenir une requête écrite à Frédéric Guillaume III, le roi de Prusse de l'époque. Le contenu de cette requête était d'interdire aux habitants d'Otzenhausen et des environs d'utiliser les pierres comme matériau de construction. La réponse fut l'arrivée en personne sur le "Hunnenring" de Frédéric Guillaume IV, prince héritier de Prusse, en 1837. Grâce à lui, l'enceinte fut préservée...


Le plan imprimé datant de 1883 témoigne de la visite du prince héritier. Il fait état d'une "Place royale" créée au nord-ouest, à l'intersection des chemins passant sur les remparts. À l'occasion de la visite royale, le prince héritier fut reçu à cet endroit. Un arbre, également visible sur le plan, fut planté en son honneur. Sa visite a aussi entraîné la construction d'un escalier pouvant aujourd'hui encore être emprunté et permettant de passer sur le rempart nord.


Les monuments de notre histoire doivent faire l'objet d'une protection spéciale. C'est pourquoi l'ensemble du site est classé Monument historique.
Chaque pierre prélevée détruit une parcelle de notre histoire commune ! Laissez les pierres ou les objets sur le site ! Dénoncez les destructions et les pillages observés!