Géologie

Le Hunsrück est composé, du point de vue géologique, de strates du dévonien
(405 à 350 millions d'années). À cette époque, une grande partie de l'Europe centrale actuelle était située dans le géosynclinal méditerranéen, un bassin maritime qui était en fait l'extension de l'actuelle mer Méditerranée vers le nord. Au milieu de ce bassin dévonien se trouvait l'île dite d'Europe centrale, sur les côtes nord de laquelle se sont déposés des sédiments. Lors des époques géologiques suivantes, ces sédiments ont été modifiés. Par des augmentations de pression et de température provenant d'événements tectoniques, comme les plissements (350-325 millions d'années, Carbonifère inférieur), et de la superposition toujours plus puissante de nouvelles strates, ainsi que de déplacements dans les dépôts rocheux, le quartzite du Taunus a vu le jour.


À l'ère tertiaire (60 millions d'années), de nouveaux plissements ont lieu, créant l'esquisse de l'actuel relief, avec ses montagnes et ses vallées. Au quaternaire (1,5 millions d'années à aujourd'hui), des moraines se forment sur les zones du Hunsrück situées au-dessus de 330 m pendant la glaciation de Würm. Par l'érosion, le polissage, l'abrasion et les différences de température, les blocs de pierre de la couche rocheuse se détachent et s'entassent plus bas sur les flancs. (Environ à 200 m à gauche du chemin, vous pouvez voir les restes d'un tel bloc.)

Cet amoncellement de blocs était une des conditions majeures pour la construction d'une fortification aussi importante que le "Hunnenring" : elle mettait à disposition le matériau de construction. Il était déjà situé à proximité du chantier, n'avait plus qu'à être récupéré et ne devait plus être ébauché.